Actualités

mardi 8 avril 2014
Communiqué de presse

La CCEM salue le nouveau gouvernement libéral majoritaire

La Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) félicite Philippe Couillard pour sa victoire aux élections du 7 avril 2014 et applaudit également tous les députés élus, quelle que soit leur appartenance politique.

La CCEM espère poursuivre le dialogue avec le nouveau gouvernement libéral en place et la communauté d’affaires de l’est afin d’encourager les investissements et le développement économique du territoire.

« Nous voulons être un bon terrain d’accueil pour les nouvelles entreprises désirant s’installer dans l’est. Il est important d’améliorer le développement de nos entreprises afin d’en assurer la prospérité et la compétitivité et ainsi, leur rétention sur notre territoire » a expliqué Isabelle Foisy, directrice générale de la CCEM.

La CCEM souhaite que le nouveau gouvernement assume son leadership, notamment en matière de transport et d’infrastructures routières  dans l’est,  afin de redresser l’économie et les finances publiques du Québec. Elle s’attend d’ailleurs à des gestes concrets dans le but d’améliorer l’offre de transport en commun dans l’est, dont la poursuite du projet du prolongement du métro vers l’est.

« Il est aussi important que le gouvernement libéral reconnaisse l’importance du  projet de modernisation et d’agrandissement de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, qui est un établissement de santé majeur dans l’est de Montréal » a déclaré Isabelle Foisy.

« Nous comptons également sur eux dans le projet du toit du Stade olympique. La revitalisation des installations du Parc olympique est une priorité afin d’assurer le développement du pôle et attirer davantage de montréalais et de touristes sur le site » a terminé Isabelle Foisy.

La CCEM lance l’invitation à monsieur Couillard à venir présenter à la communauté d’affaires de l’est ses intentions claires à l’égard des nombreux dossiers économiques du territoire.

La Chambre de commerce de l’Est de Montréal tient également à remercier le dévouement de Pauline Marois, première ministre sortante, ainsi que de l’ensemble des membres qui ont formé le gouvernement ayant œuvré autour d’elle au cours des 18 derniers mois.