Actualités

mardi
18 septembre 2018
Communiqué de presse

Communiqué : Débat électoral sur les enjeux pour l’avenir économique de l’Est de Montréal

 

Montréal, le 18 septembre 2018 – Les représentants des quatre principaux partis aux élections 2018 ont participé à un débat électoral organisé par la Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) afin de présenter et de défendre leurs engagements envers l’Est.

Le débat a été modéré par François Gagnon, animateur au 98,5 FM. Jean-Martin Aussant, candidat dans Pointe-aux-Trembles pour le Parti Québécois, Franz Benjamin, candidat dans Viau pour le Parti libéral du Québec, Alexandre Leduc, candidat dans Hochelaga-Maisonneuve pour Québec Solidaire et Chantal Rouleau, candidate dans Pointe-aux-Trembles pour la Coalition Avenir Québec, ont défendu les couleurs de leur formation politique.

Ce débat à saveur économique a porté sur les priorités électorales dévoilées par la CCEM dans le cadre de la campagne électorale provinciale : le transport des personnes et des marchandises, la décontamination des sols, le développement économique de l’est de Montréal et la pénurie de la main-d’œuvre.

« Ces cinq priorités sont essentielles pour stimuler le développement économique et la création d’emplois dans l’Est de Montréal. Ce territoire recèle un potentiel énorme, en raison de la disponibilité des terrains et des bâtiments, un grand bassin de main-d’œuvre et l’accès aux réseaux de transport fluvial, ferroviaire et autoroutier. Or, le sous-investissement chronique dans les infrastructures de transport et dans la décontamination des sols freine l’essor économique de l’Est », a déclaré Christine Fréchette, Présidente-directrice générale de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal.

Transport des personnes
Le prolongement de la ligne bleue du métro jusqu’à Anjou est une priorité pour la communauté de l’est de Montréal afin d’améliorer la mobilité de la main-d’œuvre et d’accroître l’attractivité de l’est de Montréal auprès des investisseurs et des travailleurs. En plus d’accélérer les travaux de planification, nous attendons que le prochain gouvernement obtienne l’engagement chiffré du gouvernement fédéral pour le financement des travaux de construction. Il sera également très important d’activer le projet de l’autobus SRB Pie-IX en vue d’assurer sa mise en service en 2022.

Transport des marchandises
Afin de soutenir le potentiel économique du territoire, d’importants investissements sont nécessaires pour améliorer l’efficacité du transport des marchandises, notamment pour les marchandises transitant par le port de Montréal. Notamment, il faut achever le prolongement de l’avenue Souligny et du boulevard L’Assomption et mettre en place de mesures efficaces de mitigation durant la réfection du tunnel Louis Hippolyte-La Fontaine. Il faut également relancer les discussions sur la réfection de la rue Notre-Dame, un projet qui a été mis de côté depuis trop longtemps et qui contribuera à la relance de l’est de Montréal pour les cinquante prochaines années.

Décontamination des sols
Le passé industriel du territoire a laissé en héritage de nombreux terrains contaminés. La décontamination de ces sols constitue un passage obligé pour permettre leur redéveloppement économique afin d’accueillir de nouvelles entreprises sur le territoire et apporter un frein à l’étalement urbain. Il faut ainsi prévoir des investissements importants dans les programmes de décontamination gérés par la Ville de Montréal.

Développement économique de l’est de Montréal
La dynamisation des activités économiques de l’est de Montréal passe par le renforcement de ses secteurs clés et par le développement de secteurs innovants et tournés vers l’avenir. Le gouvernement du Québec a un rôle important à jouer pour orienter les investissements dans l’est de Montréal et positionner stratégiquement le territoire dans ses créneaux d’avenir : technologies propres, économie circulaire, manufacturier innovant, agroalimentaire et transport et logistique. Il y a également besoin d’une stratégie efficace pour soutenir les entreprises pour prendre le virage de l’innovation et pour accompagner les PME dans la consolidation et la diversification de leurs marchés.

Stratégie sur la pénurie de la main-d’œuvre
Tandis qu’une importante pénurie de main-d’œuvre touche plusieurs secteurs économiques de l’est de Montréal, le taux de chômage sur le territoire est plus élevé que dans le reste de la métropole. Des politiques et programmes structurants sont nécessaires pour améliorer l’adéquation entre la formation et les besoins du marché du travail et pour favoriser l’intégration dans le marché du travail.

À propos de la Chambre
La Chambre de commerce de l’Est de Montréal a pour mission de défendre et de promouvoir les intérêts socioéconomiques de ses 1 200 membres et des 32 000 entreprises situées à l’est du boulevard St-Laurent. Couvrant un territoire composé de 850 000 habitants et de 400 000 emplois, la Chambre représente un milieu économique diversifié disposant d’opportunités de croissance importantes.

Renseignements :
Daphne Ferguson, directrice, Affaires publiques et gouvernementales
Chambre de commerce de l’Est de Montréal
[email protected]  – T. : 514 354-5378, poste 221