Actualités

lundi 13 mars 2017
Mémoire

La CCEM et Rafraîchissements Coca-Cola Canada réclament des modifications au PPU Assomption Nord

Dans le cadre de la Consultation publique sur le programme particulier d’urbanisme (PPU) Assomption Nord, la Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) et la Compagnie Rafraîchissements Coca-Cola Canada ont fait connaître leurs recommandations à l’Office de consultation publique de Montréal.

Dans leur mémoire conjoint, les deux organisations ont appuyé le projet du PPU L’Assomption Nord, mais ont émis des réserves sur certains éléments. Leur intervention visait principalement à réaffirmer les principes auxquels la Ville de Montréal s’était engagée pour développer cette zone, particulièrement les orientations « consolider et diversifier l’économie locale », « assurer une transition entre les secteurs et une bonne cohabitation des usages » et « développer et sécuriser les parcours piétons et cyclables ».

PPU Assomption2Rafraîchissements Coca-Cola Canada et la CCEM recommandent notamment de ne pas implanter un secteur résidentiel à l’est du boulevard L’Assomption entre les rues Pierre-De Coubertin et Marseille afin de protéger les zones d’emplois et assurer une bonne cohabitation entre les entreprises et les résidents. En effet, l’implantation de résidences dans ce secteur serait nuisible puisque les habitations seraient encadrées sur trois côtés par des entreprises qui ont d’importantes activités de camionnage de jour comme de nuit. Il est donc suggéré d’appliquer sur ce terrain vague un zonage qui permettrait l’installation d’activités moins intensives afin d’agir comme zone tampon, par exemple un zonage commercial.

Parmi les autres recommandations, les deux organisations demandent aux autorités municipales de n’implanter que des pistes cyclables protégées afin de maximiser la sécurité des cyclistes dans ce secteur très achalandé par des camions. Elles réclament également que le réaménagement des carrefours soit optimisé pour le virage sécuritaire des semi-remorques et qu’un comité de liaison entre les entreprises et la Ville soit mis en place durant les travaux.